Le lieu des transformations

LE LIEU DES TRANSFORMATIONS

En 2012, le Singe qui fait mouche s’installait seul dans un atelier situé à Pingyao afin de se consacrer à la lecture du Yi Jing, le livre des transformations. Il fit progressivement la connaissance des artisans qui travaillaient dans les ateliers voisins : tailleurs de pierre, fabricants de faux mobilier ancien, calligraphes, maçons, menuisiers, soudeurs… Pendant 12 mois il métamorphosa par touches successives la façade de son atelier, utilisant pochoirs, pinceaux, perceuses, matériaux glanés dans la rue, photographies, miroirs, ciment, bois…. de sorte que chaque jour, chaque heure la devanture ne soit pas tout à fait la même que la veille, pas tout à fait la même que l’heure précédente.  Tous les 15 jours, il réalisait une photographie de la façade afin de conserver une trace de la métamorphose.

Cet apprentissage aux côtés de professionnels qualifiés lui permit d’étudier différentes techniques de transformation de la matière et  de les mobiliser quelques années après pour édifier Royaumouche.