L‘archipel de Royaumouche s’étend sur une superficie de 160 km2. 

Dans ce territoire hostile,  l’ensemble de la faune et une grande partie de la flore ont disparu suite à une élévation brutale des températures et du niveau de la mer. Y subsistent néanmoins des mouches et des végétaux.

Le Singe qui fait mouche découvre l’archipel en 1974 et y établit son royaume qui prend le nom de « Royaume de Royaumouche ». Le Roi y organise la vie des mouches en les dressant ou en usant d’armes létales.

Au début des années 80, l’archipel se lance dans une compétition internationale féroce pour attirer des touristes et leurs capitaux.

Des chantiers publics royaux sont planifiés :

  • Creusement du « Canal  Royal de Royaumouche » » permettant de traverser l’île principale en bateau mouche.
  • Construction du « Royal Mouchéum de Royaumouche », regroupant l’ensemble des collections royales, dont une partie est visible en ligne sur ce site.
  • Construction de resorts, de ports et d’un aéroport.

Cette stratégie est couronnée de succès. Le PIB croit rapidement années après années.

En 2020, alors que le Royaume se prépare à une année de fréquentation record, une épidémie frappe l’archipel. En deux semaines l’économie du Royaume s’effondre.

Le 28 mars 2020, Le singe qui fait mouche déclare : « La crise sanitaire mondiale montre cruellement les limites du modèle que j’ai développé.⁠ J’ai commis de grosses erreurs dont je me dois d’assumer aujourd’hui les conséquences. En misant sur une hausse constante des flux touristiques, en m’attachant principalement à développer le prestige du Royaume, j’ai pensé que l’archipel basculerait dans la prospérité. En négligeant les enjeux locaux j’ai oublié l’essentiel….  Malgré ces lourdes erreurs, les habitants de l’archipel consultés ces derniers jours ont décidé de maintenir ma tête sur mes épaules et de me maintenir à la tête du Royaume.⁠ Je mesure aujourd’hui la responsabilité qui est la mienne. Comme vous le savez j’ai toujours mis la main à la pâte, je continuerai en ayant en tête le bien commun.⁠ Je vous annonce dès aujourd’hui l’entrée en vigueur des cinq mesures suivantes :⁠

1 / Alimentation : notre ambition est de parvenir à une autosuffisance alimentaire. Les importations de produits exotiques ne sont plus autorisées dans l’archipel : exit les pommes, poires, endives… 50% du budget du Royaume est dès aujourd’hui réorienté vers l’agriculture. Chaque habitant est par ailleurs invité à auto produire une partie de son alimentation. L’usage de pesticides est formellement interdit dans tout l’archipel.⁠

2 / Logement : les resorts sont convertis en logements pour les habitants permanents de l’Ile. Il en va de même pour les constructions en cours. Le plan de développement pluriannuel « Resorts 2025 » est définitivement arrêté. Il n’y aura donc plus de nouveaux chantiers. L’ensemble des terrains est classé inconstructible afin de permettre à une flore et une faune locale de se développer. « ⁠

3. Tourisme : Les flux sont désormais drastiquement réduits. Le nombre maximum de touristes autorisé en simultané est fixé à 10, sur tirage au sort.  Les visiteurs seront logés exclusivement chez les habitants volontaires. ⁠

4. Concernant le Royal Mouchéum, dont la construction a mobilisé une partie importante de notre budget, il sera désormais ouvert gratuitement aux résidents de l’archipel. Afin de maintenir une possibilité d’accès à nos collections, les oeuvres du Mouchéum seront accessibles en ligne. Des prêts pourront être réalisés à l’international afin que les oeuvres circulent. Par ailleurs nous changeons le modèle économique de la boutique du Mouchéum. Exit les goodies. En accord avec les artistes de la collection, le Royal Mouchéum vendra désormais des oeuvres éditées en séries limitées, signées et numérotées.⁠

5. Gouvernance : Après un entretien avec des représentants du Royaume du Bhoutan, j’ai décidé d’adopter comme seul critère d’analyse chiffré le BIB, Bonheur Intérieur Brut. Par ailleurs, chaque année le 26 mars, une consultation sera lancée dans l’archipel concernant la gouvernance. Vous aurez alors la possibilité de me maintenir à la tête du Royaume ou de me destituer ».⁠

Avis aux voyageurs

Tirage au sort : le nombre de visiteurs est désormais considérablement restreint. Les sélections se font par tirage au sort sur inscription dans la rubrique Contact de ce site.

Tradition : l’arrivée de tout visiteur dans l’archipel donne lieu à un cérémoniel particulièrement codifié qu’il convient de respecter. Joué en une seule manche, avec sa majesté Le Singe qui fait mouche, le jeu « Je te tiens, tu me tiens par la barbichette, le premier de nous deux qui rira aura une tapette » voit le perdant offrir une tapette à mouches au vainqueur. Le Roi étant très fort à ce jeu, il est conseillé aux visiteurs de prévoir une deuxième tapette pour le restant du séjour dans l’archipel.

Sécurité : le taux de criminalité sur l’île est globalement faible, la délinquance quasi inexistante. Bien entendu, comme partout, prenez les précautions de base.

Santé : les mouches ayant une attirance particulière pour les cadavres en putréfaction, il est fortement déconseillé de venir mourir sur l’île. Ne tentez pas le diable.